Portrait Yves Gagneux
Actualité

5 questions à Yves Gagneux, directeur de la maison de Balzac

Chaque mois, les directeurs des musées de la Ville de Paris sont invités à présenter leur musée en 5 questions/réponses. 

Ce mois-ci, c'est Yves Gagneux, directeur de la maison de Balzac qui nous parle de son musée et de son métier.

Présentez-nous la maison de Balzac en 3 œuvres

  • La cafetière en porcelaine de Limoges est emblématique du musée, cet appartement où Balzac a travaillé durant sept années. Elle rappelle l’addiction au café de l’écrivain, qu’il a plaisamment décrite dans le Traité des excitants modernes.
  • Le buste monumental de Balzac en grès est quasiment un autoportrait de Rodin tant le sculpteur, après sept années de travail acharné, a associé l’image de l’écrivain à la puissance créatrice de l’artiste.
  • L’autoportrait en Eugénie Grandet (2009) de l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois, par sa violence, démontre la profondeur psychologique d’un écrivain capable de bouleverser  ses lecteurs au-delà des siècles.
Cafetière Balzac

La cafetière en porcelaine de Limoges de Balzac

Buste Balzac

Tête de Balzac par Auguste Rodin, vers 1899

Eugenie Grandet

L’autoportrait en Eugénie Grandet (2009) de l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois

Une anecdote à nous raconter sur votre musée ?

Ubuzac

Enrico Baj, Ubuzac, 1999

En 2001, l’exposition « Il Signor di Balzac » présentait l’influence de l’écrivain en Italie. Pour l’occasion, Enrico Baj, peintre important de la seconde moitié du XXe siècle, anarchiste, pataphysicien, et fondateur du mouvement nucléaire, réalisa deux grandes toiles libres, un Ubuzac et un Balzubu.

Baj passant à Paris à la clôture de l’exposition, je l’invite à prendre un café. Il entre ensuite dans son hôtel récupérer un manteau et en ressort avec l’une des toiles qu’il avait soudain décidé d’offrir au musée. Même si la maison de Balzac compte beaucoup de donateurs, la générosité surprend toujours.

Ce que vous préférez dans votre métier ?

La direction d’un musée associe réflexion sur l’art et gestion humaine. Comment donner à son équipe plaisir à travailler, pour rendre le meilleur service aux visiteurs ? Il est impératif de définir précisément les objectifs du musée, pour mieux les partager.

Or une maison d’écrivain relève aujourd’hui d’une gageure : donner aux visiteurs l’envie d’accéder à une œuvre littéraire en lui présentant des peintures, des dessins, du mobilier ou des objets d’art.

Le métier bannit donc la routine et impose une remise en cause permanente, une interrogation continuelle sur les attentes et les réactions des visiteurs. Plutôt stimulant, non ?

Maison de Balzac

Maison de Balzac, 2019. Photo : Louise Allavoine

Comment devient-on responsable d’une maison d’écrivain ?

Maison de Balzac

Maison de Balzac, 2020. Photo : Raphaël Chipault

Lieux de rencontre entre le visiteur et des œuvres, les musées sont dirigés par des conservateurs formés en histoire de l’art et en archéologie. L’École du Louvre ou les universités forment efficacement à la gestion des musées des Beaux-Arts, mais les expériences professionnelles et le travail de recherche préparent davantage à la direction des maisons d’écrivain dont l’objet principal –une vie, ou une œuvre écrite– est pratiquement immatériel et ne peut donc être exposé.

Ces institutions peuvent ainsi convenir tout particulièrement à des conservateurs qui ont déjà occupé des postes très différents, et qui apprécient d’être confrontés à une autre idée du musée.

Quelle est la prochaine exposition que l'on pourra découvrir dans votre musée ?

En 2021, la maison de Balzac présentera le « chef-d’œuvre inconnu », paradoxalement l’œuvre d’art la plus célèbre de la littérature française.

Cette nouvelle de Balzac a inspiré de nombreux artistes de premier plan, comme Pablo Picasso, Jacques Rivette ou Paula Rego, qui tous ont trouvé dans La Comédie humaine un support à leur propre réflexion sur la création artistique.

Chef d’œuvre inconnu

Le Chef d’œuvre inconnu, roman de Balzac illustré par Picasso

Pour aller plus loin...