Une histoire de la mode au Palais Galliera
Actualité

Une histoire de la mode en 7 robes

Le Palais Galliera présente en ce moment l'exposition « Une histoire de la mode », qui retrace l’histoire du Palais Galliera et de ses collections. Dans un parcours à la fois chronologique et thématique, les visiteurs découvrent une histoire de la mode, du XVIIIe siècle à nos jours, illustrée par les plus belles pièces du musée de la Mode de la Ville de Paris – vêtements, accessoires, arts graphiques et photographies –, dont voici un avant-goût en 7 robes.

La plus monumentale : Robe « volante », vers 1730-1735

Manteau dit aussi robe "volante", vers 1720 (étoffe), vers 1730-1735 (robe) / Paris Musées, Palais Galliera

Manteau dit aussi robe "volante", vers 1720 (étoffe), vers 1730-1735 (robe) © Stanislas Wolff / Paris Musées, Palais Galliera

Ayant probablement appartenu à Anne Françoise de La Chaize d’Aix, femme de l’ambassadeur de Louis XIV à Venise, cette robe-manteau spectaculaire est exemplaire de la mutation du vestiaire féminin de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Ces nouvelles tenues dites de "déshabillé" au corsage plissé dissimulant le corps à baleines s'opposent à la robe jusque-là en usage, au corsage visiblement baleiné,et à traîne. Trop décontractées, ces robes agacent la princesse Palatine, autrice en 1720 des mots suivants : « J’aime mieux ne voir personne que permettre ces familiarités. ».

Très rares, seules cinq robes volantes sont actuellement conservées dans les collections publiques internationales, dont deux au Palais Galliera !

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

La plus élégante : Robe Tea-Gown, vers 1890

Tea-gown ou robe d’intérieur Worth, vers 1890

Tea-gown ou robe d’intérieur Worth, vers 1890 © Stanislas Wolff

À la fin du XIXe siècle, la « tea-gown », mi-robe du soir, mi-robe d’intérieur, est réservée aux réceptions les plus intimes et relève d’une élégance particulière.

Signée du célèbre couturier Jean-Philippe Worth, elle fût portée en son temps par la comtesse Greffulhe, qui inspira à Marcel Proust le personnage de la duchesse de Guermantes dans À la recherche du temps perdu. « Je n’ai jamais vu une femme aussi belle », écrivit-il le 2 juillet 1893.

La maison Worth, dont elle fut une fidèle cliente à la Belle Époque, réalisa pour elle de somptueuses tenues. Les robes à la ligne princesse, sans couture à la taille, mettent en valeur la silhouette élancée et la taille fine de la comtesse Greffulhe. Ici, le tissu reprend, point par point, le dessin et les motifs en médaillon d’un velours ottoman broché de fils métalliques.

La plus luxuriante : Robe, vers 1924-1925

Robe Callot Soeurs, 1920 © Stanislas Wolff / Paris Musées, Palais Galliera

Robe Callot Soeurs, 1920 © Stanislas Wolff / Paris Musées, Palais Galliera

Placées sous le signe de l’émancipation féminine, de l’euphorie et de l’exubérance, les Années Folles sont un véritable âge d’or de la broderie, dont la crise de 1929 marque le terme. Éprise de mouvement et de liberté, la femme à la silhouette jeune et androgyne porte des tenues sobres le jour, luxuriantes le soir. La vie nocturne est intense. De nouveaux rythmes apparaissent. Le corps se dévoile et les robes raccourcissent. Puisant à des sources multiples, parfois combinées, la mode

Œuvre des sœurs Callot, cette robe est caractéristique du style des années 20 : sa coupe est sobre, dévoile les chevilles et permet le mouvement, et ses broderies de fils de soie corail et de fils métalliques couleur or sont d’une luxuriance fascinante.

Elle s’inspire de motifs chinois alors très la mode, et témoigne d’une clientèle cosmopolite, passionnée d’orientalisme. Le fond orange tango fait ressortir les dragons, poissons et nuages qui peuplent le satin de soie noire.

La plus chic : Robe du soir « Phèdre », hiver 1933-1934

Jeanne Lanvin, Robe du soir "Phèdre", hiver 1933-1934

Jeanne Lanvin, Robe du soir "Phèdre", hiver 1933-1934

Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Les années 1930 marquent le retour à la féminité, au classicisme et à la sophistication. Généralisé à partir de 1930, le rallongement transforme la silhouette, la robe de grand soir atteignant la cheville.

Ce chef-d’œuvre de satin blanc, surpiqué de fils métalliques, est signé Jeanne Lanvin. Le saviez-vous ? Celle dont le nom est aujourd’hui celui d’un empire est issue d’une famille pauvre (elle était l’aînée de onze enfants), et a commencé à travailler à 13 ans chez un marchand de chapeaux ; ses doigts d’or lui ont permis d’ouvrir rapidement sa boutique, où elle a vendu ses propres collections… à 20 ans à peine ! Cette robe a probablement été dessinée pour le mariage de Mlle Céqurel.

Observez notamment la traîne et le haut des manches : ils accueillent les mêmes traits géométriques en surpiqure, qui donnent à la robe une élégance graphique.

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

La plus étonnante : Robe-bustier et cape du soir, 1961-1962

Balenciaga, robe du soir et cape, AH 1961

Balenciaga, robe du soir et cape, AH 1961

© Stanislas Wolff / Paris Musées, Palais Galliera

Couturier révolutionnaire, Cristóbal Balenciaga s’est beaucoup impliqué dans le choix de ses matières, au point d’en créer plusieurs – dont le gazar, élaboré en collaboration avec un tisserand zurichois nommé Abraham.

Cette silhouette à nulle autre pareille en dit toutes les qualités : dense, aérien, ce nouveau tissu permet au couturier d’explorer des qualités plastiques, abstraites, le gazar offrant la possibilité de formes rondes tenues sans armature. Un exploit en forme de chrysalide…

La plus vaporeuse : Ensemble de mariée, 4 juillet 1987

Christian Lacroix, robe de mariée, 4 juillet 1987

Christian Lacroix, robe de mariée, 4 juillet 1987

© Stanislas Wolff / Paris Musées, Palais Galliera

Réalisé à 26 ans par un Christian Lacroix tout juste indépendant après plusieurs années chez Jean Patou, cet ensemble de mariée est la toute première création sortie de son propre atelier. Elle porte d’ailleurs un discret petit mot au stylo noir : « Pour Pia de Brantes cette première robe Lacroix. Qu’elle nous porte bonheur. » Il semblerait qu’elle ait réussi !

Composée d’une jupe amovible et d’un corsage à manches longues, la robe fait émerger la mariée d’un nuage de soie aux mille et un plis… Comme une apparition, parfaitement dans le style des années 80.

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

La plus contemporaine : ensemble, printemps-été 2019

Rick Owens, ensemble, PE 2019

Rick Owens, ensemble, PE 2019

Paris Musées, Palais Galliera

Depuis la création de sa marque en 1994, les défilés de l’Américain Rick Owens défraient la chronique : ses silhouettes sculpturales, dont les vêtements sont de véritables œuvres plastiques, remettent en question bien des aspects de la mode traditionnelle et des canons de beauté. Ses mannequins défilent en dansant, utilisant leurs corps comme des percussions, ou bien encore dévêtus, dénonçant frontalement la nudité bien souvent imposée par le marché de la mode à ses modèles.

Ce poncho remarquable s’inspire de la tour de Tatline, projet architectural qui aurait dû abriter les quartiers généraux de l'Internationale communiste dès 1917, et qui n’a jamais été réalisé – si ce n’est donc par le couturier, qui a utilisé pour ce faire pas moins de 41 tiges d’aluminium.

Informations pratiques

"Une histoire de la mode, Collectionner et exposer au Palais Galliera"

Exposition présentée jusqu'au 26 juin 2022 au Palais Galliera, 

10  avenue Pierre Ier de Serbie
75016 PARIS

www.palaisgalliera.paris.fr

Réservation conseillée sur notre billetterie en ligne

 

 

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera

Une histoire de la mode au Palais Galliera

Exposition "Une histoire de la mode" au Palais Galliera