expo vogue
Actualité

Le magazine Vogue en 5 dates

Le Palais Galliera célèbre en ce moment l’un des plus emblématiques magazines de mode, Vogue Paris, et explore un siècle de parutions, de 1920 à 2020. Comment le magazine français, le plus ancien encore publié, s’est-il imposé comme une référence, et qu’est-ce qui fait son style si particulier ? Réponse en 5 dates.

Le 15 juin 1920 : naissance de Vogue Paris

Le tout premier numéro de Vogue paraît en 1892 à New York ; c’est alors une revue hebdomadaire adressée aux mondaines de Manhattan.

Repris en 1909 par l’éditeur Condé Nast, le magazine paraît rapidement dans une version anglaise, puis espagnole et enfin française, dès 1920. Vogue Paris est né. L’équipe française dialogue beaucoup avec la rédaction américaine, et a pour surnom « Frog » (« grenouille »), contraction amusante de « French » et « Vogue ».

Nommé en 1929, le célèbre rédacteur en chef Michel de Brunhoff (qui restera à son poste jusqu’en 1954 !) apporte à la revue une plus grande autonomie vis-à-vis de sa grande sœur américaine. Il lui donne une couleur spécifiquement française par le biais de nombreuses (et fructueuses) collaborations avec des couturiers parisiens, ainsi qu’avec des photographes, des dessinateurs, des décorateurs ou des artistes, qui font partie de ses amis. Très social, Michel de Brunhoff sait s’adresser avec créativité à ses lectrices, mondaines friandes de nouveautés.

Expo Vogue

Exposition Vogue au Palais Galliera © Elodie Ratsimbazafy

1945 : après la guerre, le réconfort de la mode

La guerre n’épargne pas le magazine. Jusqu’en 1940, il paraît de façon irrégulière, et doit composer avec des obstacles matériels, qui occasionnent de grandes difficultés de conception et d’impression.

En juin 1940, les Allemands perquisitionnent les bureaux parisiens, puis empêchent totalement la publication de Vogue Paris, dont la parution est suspendue jusqu’à la Libération de Paris. Là, le rédacteur en chef Michel de Brunhoff déploie une formidable énergie pour redonner au magazine sa verve créatrice. Il reprend un rythme de parution mensuel, soutient les grandes maisons de couture françaises qui, elles aussi, ont souffert de la guerre.

De nouveaux couturiers se lancent, comme Christian Dior dès 1947 ou plus tard Yves Saint Laurent, avec l’accompagnement indéfectible de la revue. Aussi, et c’est une nouveauté de l’après-guerre, des pages culturelles viennent compléter la revue, parlant de théâtre, de littérature et de cinéma. Petit à petit, Vogue se fait l’essentiel témoin de la vie culturelle parisienne.

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1920-2020, Palais Galliera © Pierre Antoine

1954 : un changement de direction majeur

Vogue Paris juillet-août 1954

Henry Clarke, Suzy Parker en manteau Chanel, Vogue Paris juillet-août 1954

Collection Palais Galliera
© Henry Clarke, Musée Galliera / Adagp, Paris 2021

Le départ de Michel de Brunhoff en 1954 marque un nouveau tournant. La nouvelle rédactrice en chef Edmonde Charles-Roux et son adjointe Françoise de Langlade renforcent la nouvelle ligne culturelle du magazine, en invitant entre les pages mode des sujets de fond et des chroniques littéraires. Celles-ci sont signées François Mauriac, Françoise Sagan, Jean Genet… Au cinéma, la Nouvelle Vague attire l’attention de la rédactrice en chef, qui s’emballe et commande de nombreux reportages à son sujet. Si son prédécesseur était un grand défenseur de l’illustration, elle se place du côté de la photographie, et travaille avec les jeunes William Klein, Guy Bourdin, Helmut Newton… Grâce à elle, Vogue a fait de son titre français le synonyme d’une grande audace visuelle et d’un engagement total pour la culture de son temps. Pour l’anecdote, la comédienne Catherine Deneuve posera pour 16 couvertures entre 1962 et 2003 !

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1920-2020, Palais Galliera © Pierre Antoine

1970 : une photo de Jeanloup Sieff emblématique

Jeanloup Sieff, Marina Schiano en robe Yves Saint Laurent, Vogue Paris, septembre 1970

Jeanloup Sieff, Marina Schiano en robe Yves Saint Laurent, Vogue Paris, septembre
1970

Archives Vogue Paris

© Estate of Jeanloup Sieff

Un dos entièrement nu, ou plutôt entièrement couvert de dentelle : réalisée par Jeanloup Sieff pour le numéro de septembre 1970, cette spectaculaire photographie est l’un des chefs-d’œuvre de la section « 1968-1986 » de l’exposition, qui fait la part belle aux collaborations de Vogue Paris avec les plus grands photographes. C’est Francine Crescent, rédactrice en chef durant 18 ans, qui insuffle cette dynamique, conviant dans la danse des photographes comme Sarah Moon ou Guy Bourdin, dont l’audace esthétique complexifie l’image de la femme, et la subvertit joyeusement. Âge d’or selon certains, cette époque laisse derrière elle des couvertures dignes de chefs-d’œuvre.

1987 : l’ère des supermodels

David Sims, Kate Moss couverture Vogue Paris, mars 2004

David Sims, Kate Moss en Boléro Gucci, réalisation Joe McKenna, couverture Vogue Paris,
mars 2004

Collection Palais Galliera
© David Sims / Paris Musées, Palais Galliera

La fin des années 80 voit entrer Vogue Paris dans une ère internationale et concurrentielle. À la tête du magazine, Colombe Pringle puis Joan Juliet Buck s’emploient à moderniser les différentes rubriques, à y inviter des sujets d’actualité, à aérer la maquette et à multiplier les images. Parallèlement, les « supermodels », telles que Linda Evangelista, Estelle Lefébure ou Naomi Campbel, font bien plus que poser habillées de beaux vêtements : leur plastique parfaite, exposée au regard de façon totalement décomplexée, fait d’elles de véritables stars, que les magazines de mode du monde entier s’arrachent. Les séances photo sont toujours plus excentriques et se déroulent dans des décors extraordinaires, et les budgets explosent. Ainsi Vogue se fait le témoin privilégié de l’empire immense de l’industrie de la mode, tout en étant l’un de ses acteurs les plus précieux ; et ce, jusque sur le web, où l’actuelle rédactrice en chef (depuis 2011) Emmanuelle Alt a imposé un Vogue 2.0.

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Expo Vogue

Exposition Vogue Paris 1929-2020 

Palais Galliera

Informations pratiques

"Vogue Paris, 1920-2020" 

Exposition présentée jusqu'au 30 janvier 2022 au Palais Galliera,

10 avenue Pierre 1er de Serbie,

Paris 16e, 75116 Paris

Réservation conseillée sur notre billetterie en ligne