Gaëlle Rio
Actualité

5 questions à Gaëlle Rio, directrice du musée de la Vie romantique

Chaque semaine les directeurs des musées de la Ville de Paris sont invités à présenter leur musée en 5 questions/réponses. 

Cette semaine c'est Gaëlle Rio, directrice du musée de la Vie romantique qui nous parle de son parcours, de son musée et de ses collections.

Comment est née votre passion pour l’art ?

Musée de la Vie romantique

Ma passion pour l’art est née de ma passion pour le patrimoine. Entre 15 ans et 20 ans, chaque été, j’ai participé à un chantier bénévole de restauration du patrimoine aux quatre coins de la France puis à l’étranger. Ces expériences m’ont fait rencontrer des conservateurs, des archéologues, tous passionnés par leur métier. Un double cursus en histoire à l’université et en histoire de l’art à l’École du Louvre, puis la formation à l’Institut national du patrimoine et un doctorat à la Sorbonne m’ont confortée dans cet engagement.

Après un premier poste au musée Carnavalet, c’est au Petit Palais que j’ai véritablement appris mon métier de responsable de collections et de commissaire d’expositions durant près de 6 ans  avant de prendre la direction il y a un an du musée de la Vie romantique.

Présentez-nous le musée en 3 œuvres

Le musée de la Vie romantique est une jeune institution dans le paysage des musées parisiens. Créé en 1987 à partir notamment des collections du musée Carnavalet, il évoque la vie culturelle de la Restauration et de la monarchie de Juillet et la création artistique de la période romantique.

Je retiendrai L’atelier d’Ary Scheffer du peintre Arie Johannes Lamme qui témoigne de l’histoire de cette maison d’artiste avant d’être devenue un musée. On y voit l’artiste en train de terminer son tableau L’Amour divin, l’Amour profane.

Pour aborder la thématique fantastique, si chère aux artistes romantiques, cette statuette en bronze de Jean-Jacques Feuchère représentant Méphistophélès, dans une posture pensive, en proie à la mélancolie.

Et enfin pour rappeler une thématique très forte du romantisme, les amours tragiques, cet élégant tableau de Pierre Delorme inspiré de Dante, représente les amants Paolo et Francesca s’éveillant à l’amour alors qu’apparait en arrière-plan la figure tragique du meurtrier. 

L’atelier d’Ary Scheffer, Arie Johannes Lamme

L’atelier d’Ary Scheffer, Arie Johannes Lamme

Satan, Jean-Jacques Feuchère

Satan, Jean-Jacques Feuchère

Paolo et Francesca, Pierre Delorme

Paolo et Francesca, Pierre Delorme

Votre lieu favori dans le musée ?

Une pièce du musée, l’atelier dans lequel Ary Scheffer, peintre d’origine néerlandaise, recevait ses amis peintres, musiciens et écrivains entre 1830 et 1858. La verrière, la bibliothèque, le piano, le poêle et les œuvres qui y sont accrochées incarnent la mémoire de ce lieu dédié à la création et invitent à un voyage dans le temps.

Salon littéraire, Musée de la Vie romantique

Ce que vous préférez dans votre métier ?

Escalier Musée de la Vie romantique

Aucune journée ne ressemble à une autre. Je peux aussi bien passer une journée à la BNF pour faire des recherches et préparer mes prochaines expositions, que recevoir des techniciens, ingénieurs, chefs de travaux pour différents aspects du bâtiment ou du jardin, présenter nos collections ou expositions à divers publics, à des journalistes ou futurs mécènes, travailler avec mon équipe à la programmation culturelle…

Ce qui me plaît le plus c’est ce rôle en quelque sorte de chef d’orchestre afin de faire vivre le musée et de le rendre accessible au plus grand nombre.

Quelle est la prochaine exposition que l’on pourra découvrir dans votre musée ?

Au mois de novembre, nous présenterons une exposition dédiée aux tempêtes et aux naufrages. Il s’agit d’un motif et d’un thème éminemment romantique, aussi bien dans la peinture que dans la littérature et la musique en lien avec le sublime et l’élan de l’homme vers la nature. Le spectacle de la mer déchaînée séduit ces peintres de la passion épris de drames et de tragédies, tels que Turner, Géricault, Gudin, Isabey, Huet…

La tempête, Félix Ziem

La tempête, Félix Ziem

Pour aller plus loin...