Lettre de Jean Moulin

Lettre de Jean Moulin adressée à sa mère et à sa sœur

Cette lettre poignante est en quelque sorte un  « testament » car Jean Moulin s’attend à être fait prisonnier des Allemands. Il fait part à sa famille de ses dernières volontés et témoigne là de la force de son engagement  « Je ne savais pas que c’était si simple de faire son devoir quand on est en danger ». Jean Moulin  l’a confié, pour plus de sécurité, à son secrétaire général M. Chadel qui part vers le sud, et qui la transmet à Blanche Moulin cinq jours plus tard.