Atelier d'Ary Scheffer

Le Grand Atelier de la rue Chaptal en 1851

C’est un intime d’Ary Scheffer qui nous a laissé une image de son lieu de travail : le peintre Arie Johannes Lamme. Il est le cousin germain de l’artiste. De quelques années plus jeune, il séjourne plusieurs fois rue Chaptal. Ce témoin privilégié a laissé des images attentives et sensibles. Là tout n’est qu’ordre et clarté, simplicité, contemplation…

L’atelier est baigné par le flot lumineux qui coule de la toiture vitrée. Petite silhouette en redingote noire campée au milieu de la pièce, Ary Scheffer apparaît comme le desservant d’un culte. Il s’apprête à mettre une dernière touche à la grande toile de l’Amour divin, l’Amour terrestre que l’on reconnaît sur le chevalet. En revanche, l’immense Tentation du Christ à laquelle il travaille depuis 9 ans, est encore en chantier.